Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


Les tendinites du coude

L'épicondylite est une tendinite des muscles épicondyliens (extenseurs de la main sur l'avant pras). Ces muscles sont fortement sollicités dans toutes les activités sportives qui nécessitent la tenue d'un objet (sports de raquettes notamment : on parle alors de tennis elbow). La douleur provoquée par l'épicondylite siège d'abord sur la face postérieure du coude, à quelques centimètres en dessous de celui-ci et légèrement décalée par rapport au gros tendon du triceps mais peut vite devenir "irradiante" et se propager à la face externe de l'avant bras. Il est possible de la mettre en évidence en attrapant et en soulevant un objet bras tendu, face à soi, paume de main vers le sol (pronation). Une charge de 5 à 7 kg rend le mouvement impossible tant la douleur est vive.


L'épitrochléite est une inflammation des tendons des muscles fléchisseurs de la mains et des doigts. Elle est moins fréquente que l'épicondylite. Elle se manifeste par une douleur proche du creux du coude (illustration ci-dessous), légèrement en dessous du gros tendon du biceps lorsque vous regardez votre bras. La douleur est ressentie lorsqu'une résistance s'oppose à la flexion de la main sur l'avant bras, coude tendu.



Traitement : Les tendons concernés sont relativement proche de la peau. Les principes actifs d'une pommade pénétrante pourront donc gagner si ce n'est le siège de l'inflammation, au moins sa périférie. Il peut donc s'avérer utile d'associer Massages Transverses Profonds (15 minutes minimum) et crème anti inflammatoire (Percutalgine, Ketum si vous n'y êtes pas allergique, nifluril, ...). Eventuellement utilisation d’antalgiques (antidouleurs). Mésothérapie sans utilisation de corticoïdes (les infiltrations de cortisone ne doivent en aucun cas être répétées).

Comme pour toute autre tendinite, une bonne hydratation facilitera votre guerison. Le repos et plus spécifiquement l'arrêt total temporaire de l'activité concernée également (20 jours peuvent parfois s'avérer nécessaire). Souvenez vous qu'une tendinite mal soignée peut devenir chronique et se traduire par une calcification des tendons concernés. Ceux ci perdent alors leur élasticité et peuvent rompre.

Article Tags: #tendinite
0 commentaire