Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


L'anémie

L'anémie se définit comme la diminution du taux d'hémoglobine dans le sang (et non comme la diminution du nombre de globules rouges). L'hémoglobine, qui est le pigment des globules rouges, contient du fer. Elle transporte l'oxygène vers les tissus (muscles notamment) et le gaz carbonique vers les poumons. Un manque d'hémoglobine entraîne donc un manque, voire même à un stade avancé, une sous-oxygénation des tissus. Le nombre de globules rouges peut être normal, mais si chacun d'eux ne contient pas suffisamment d'hémoglobine, il y a anémie. Le taux normal d'hémoglobine est de 13 à 15 g/100 ml de sang. On parle d'anémie quand il descend en dessous de 11 grammes. Un seuil minimal de 5 grammes est nécessaire pour le maintien de la vie.



Symptômes de l'anémie

- Anémie modérée : Pâleur de la peau et surtout des muqueuses. Fatigabilité anormale à l'effort. Essoufflement à l'effort. Pouls plus rapide, surtout à l'effort.

- Anémie intense : Pâleur marquée de la peau et des muqueuses. Fatigue permanente. Essoufflement au moindre effort. Pouls accéléré en permanence avec palpitations désagréables à l'effort. Malaises avec sensations de vertiges. Maux de tête. Frilosité. Points noirs devant les yeux. Bourdonnements d'oreilles. Nausées, brûlures oesophagiennes, douleurs abdominales. Langue lisse, ongles friables. Et altération variable d'autres fonctions de l'organisme ...



Quelles sont les causes de l'anémie ?


Elles sont nombreuses mais peuvent se résumer en deux grands groupes : les pertes et les manques de fabrication de globules rouges.

Les pertes excessives de globules rouges peuvent être brutales lors d'une hémorragie abondante, externe ou interne. Un scénario identique survient lors d'une hémolyse (destruction subite et massive de globules). Les pertes peuvent être plus pernicieuses, par exemple lors de saignements internes par le tube digestif, l'appareil génital ou par hémolyse progressive dans certaines maladies héréditaires ou parasitaires comme le paludisme.

Les manques de fabrication peuvent être dus à un mauvais fonctionnement de la moelle osseuse qui ne fabrique pas un nombre suffisant de globules rouges : c'est l'aplasie médullaire. Plus souvent, c'est la synthèse de l'hémoglobine qui est insuffisante par manque de fer, de vitamine B12 ou d'acide folique. Le manque de fer peut provenir d'un apport insuffisant, d''une absorption intestinale défectueuse ou d'une consommation élevée, du fait d'une grossesse notamment.



la melle osseuse fabrique les globules rouges


Traitement de l'anémie


Il convient tout d'abord de déterminer avec exactitude la cause de l'anémie (carence en fer, en vitamine B12, hémolyse, saignements ... ).
Des prélèvements de selles ou génitaux pourront éventuellement compléter les recherches, ainsi qu'un bilan radiologique.

S'il s'agit d'une carence, l'apport médicamenteux de fer, d'acide folique ou de vitamine B12 corrige l'anémie. Attention : Sans carence, ces produits sont contre-indiqués car ils risquent d'entraîner une surcharge nuisible.

Que faire soi même ? tout d'abord adopter une alimentation variée afin d'éviter une carence en fer. Les régimes végétariens sont à ce titre difficiles à équilibrer.

En cas de doutes sur son état et si vous pensez présenter les symptômes d'une anémie, le plus sage est de consulter votre médecin qui pourra confirmer ou infirmer votre diagnostic. Pensez alors à surveiller vos selles et d'éventuelles pertes génitales afin de dépister un saignement chronique discret. Les femmes enceintes, ou ayant des règles abondantes, doivent demander un apport médicamenteux en fer.

L'anémie est-elle grave ? Sauf quand le taux d'hémoglobine est si bas que les fonctions cardiaques et respiratoires sont altérées, l'anémie ne met pas directement la vie en danger mais sa cause peut être une maladie grave qui nécessite un traitement précis et rapide.

Article Tags: #anémie
0 commentaire