Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


Tout savoir sur le cholestérol

Qu'est ce que le choléstérol, à quoi sert-il ?

Le choléstérol est une substance grasse naturellement présente dans certains aliments (les oeufs, la viande, les produits laitiers notamment contiennent beaucoup de choléstérol) mais qui est principalement synthétisée par notre foie à partir de différents aliments.

Bienque le cholestérol ait mauvaise réputation (un taux de cholestérol sanguin élevé augmente le risque d'accident vasculaire), il joue pourtant plusieurs rôles très importants dans l’organisme. Le choléstérol est par exemple un précurseur de la vitamine D qui favorise entre autre l'absoption du Calcium et du Phosphore par les os, il est impliqué dans la fabrication des hormones (sexuelles notamment). Il est présent dans toutes les membranes cellulaires ainsi que dans l'enveloppe conductrice des nerfs. Il est nécessaire à la transmission de l'influx nerveux et contribue à réparer les tissus endommagés (y compris musculaires). Le choléstérol joue également un rôle actif dans la digestion puisque le foie l’utilise pour produire la bile ainsi que d’autres acides digestifs.

Mais si le cholestérol est si important pour une bonne santé, pourquoi l'incrimine-t-on autant ?



Les deux types de cholestérol, les risques liés à l'hypercholestérolémie (taux de cholestérol trop élevé dans le sang)

Si la présence du cholésérol dans notre organisme est nécessaire à la vie, l’excès engendre des problèmes. Pour la plupart des gens, le taux idéal de cholestérol dans le sang est inférieur à 200mg/dL (milligrammes par décalitre). Un taux de cholestérol supérieur à 240 mg/dL se traduit par un risque sensiblement accru de maladies cardiovasculaires.
Le rapport entre le cholestérol et les maladies cardiovasculaires réside dans le fait que s'il y a trop de cholestérol dans le sang, il s’accumule sur les parois des artères, ce qui forme des gonflements, ou plaques. On parle alors d'athérosclérose. Ces plaques dites d'athérome peuvent grandir et obstruer le flux sanguin dans les artères, déclenchant parfois une crise cardiaque ou une attaque cérébrale selon la localisation de la plaque. Les plaques peuvent aussi se briser et endommager les parois des artères.

Il existe deux types de cholestérol :

La β-lipoprotéine, ou lipoprotéine de basse densité, souvent qualifiée de 'mauvais’ cholestérol.
L’α-lipoprotéine, ou lipoprotéine de haute densité, connue en tant que ‘bon’ cholestérol.

La β-lipoprotéine est le cholestérol associé à la formation de plaques. En revance, l’α-lipoprotéine peut transporter l’excès de β-lipoprotéine des artères vers le foie, qui pourra alors en disposer.
Dès 200mg/dL de cholestérol sanguin, l’idéal est que la β-lipoprotéine ne soit présente que pour moins de la moitié, c’est-à-dire moins de 100mg/dL. Plus le taux de β-lipoprotéines est faible et plus celui d’α-lipoprotéines est élevé, moins le risque de développer une maladie cardiaque est important.


Les facteurs favorisant l'hypercholéstérolémie, comment faire baisser son taux de mauvais choléstérol sanguin

Les principaux facteurs qui contribuent à augmenter le taux de cholestérol sanguin sont l'hérédité, le sexe, l’âge et le mode de vie.
Les facteurs liés au mode de vie et contribuant à un taux de cholestérol malsain incluent une alimentation riche en graisses saturées, mais dans une mesure bien moins significative qu'on veut bien nous le faire penser d'après les études sérieurses sur le sujet, une activité physique insuffisante (++) et le tabac (++). Comme 80% de notre cholestérol sanguin est produit par le foie on comprend que la consommation d’aliments naturellement riches en cholestérol n'est pas le facteur déterminant dans le taux sanguin.
 
Certains aliments favorisent la diminution du taux de cholestérol lorsque consommés régulièrement. Les fibres solubles contenues dans les fruits et les céréales complètes peuvent réduire le taux de mauvais cholestérol. Les huiles que contiennent les acides gras Oméga-3 jouent également un rôle positif dans la santé des artères. Les acides gras Oméga-3 se retrouvent dans les noix, les graines de soja et le tofu, le lin, le canola et les poissons gras (mais pas que ...). Une consommation régulière d’huiles mono ou polyinsaturées, telles que l’huile d’olive, de colza ou de noix, peut aider à réduire le taux de mauvais cholestérol. La pectine contenue dans la pomme serait bénéfique.
 
A noter que le manque chronique de sommeil favorise un taux de mauvais cholestérol élevé.
 
Enfin et surtout, la pratique d'une activité physique régulière permet d'augmenter significativement le taux de bon cholestérol.


Pour mettre toutes les chances de son côté, la recette est donc simple : une alimentation riche en fruits et légumes frais, en céréales complètes et en fruits secs, un apport mesuré (tout de même) en graisses saturées et faisant la part belle aux huiles et graisse d'origine végétale, un sommeil préservé, un stress "géré", ceci combiné à un mode de vie actif aident à garder un taux de cholestérol sain.

Article Tags: #cholestérol
0 commentaire