Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


Le stress

D'un point de vue biologique, le stress n’est pas une maladie en soi. Il est l'ensemble des manifestations physiques et psychiques issues de la réaction naturelle et primitive de l’organisme confronté à une situation menaçante, un climat d'agressivité ou de tensions qui peuvent être physiques, psychologiques et/ou émotionnelles. 



 Lorsque nous nous trouvons dans une situation effrayante / dangereuse, l'hypothalamus, centre de nos émotions, commande aux  glandes surrénales la sécrétion d'adrénaline.  La présence de l'adrénaline dans le sang provoque instantanément des réactions dans notre corps. Notamment, le système nerveux sympathique accélère notre respiration et notre fréquence cardiaque pour fournir plus d’oxygène aux muscles dans la perspective d'un éventuel effort à fournir (combat, fuite). 
Dans un second temps, ces mêmes glandes surrénales vont sécréter une autre hormone : le cortisol dont le rôle sera cette fois de maintenir constant la glycémie (taux de sucre sanguin) afin d'éviter que les muscles se trouvent en situation de manque si le combat venait à durer.

Les réactions physiques de réponse au stress ne s'arrêtent pas là. Elles sont nombreuses et complexes et proviennent de notre besoin biologique primaire et génétiquement programmé de nous protéger ou de nous défendre d’un mal physique soit en luttant soit en fuyant son adversaire.

Bienqu'ayant changé de forme et ne nous mettant généralement plus directement en danger physiquement (le stress que nous supportons au quotidien dans la vie d'aujourd'hui est davantage psychologique que physique : contraintes professionnelles et sociales, engagements familiaux, rythme de vie, compétition, ...) la réponse de notre organisme faisant fasse à une situation stressante est toujours la même : une réponse physique préparant au combat ou à la fuite s'enclenche. Si aucune action physique ne suit l’événement stressant ou si celui-ci dure trop longtemps voire dans certains cas devient chronique, notre corps accumule des niveaux de tension et d'excitation élevés, les hormones sécrétées s'accumulent et deviennent moins efficaces, l'organisme s'épuise et se dérègle. Les conséquences peuvent être des problèmes de sommeil, l’irritabilité et, plus gravement, certains changements métaboliques dans l’organisme dont la plupart jouent un rôle dans les maladies modernes. Avec le temps, l’accumulation du stress peut détraquer  complètement notre organisme (hypertension et infarctus, dépression, maladies mentales, ...)

Si l'excès de stress est aujourd'hui souvent pris en compte en tant qu'élément désagréable et entamant à la fois notre productivité et notre joie de vivre, il n'en demeure pas moins que certains paramètres nous échappent, que nous devons souvent "faire avec" et qu'il nous appartient de nous préparer en permanence à devoir y faire face car notre capacité à gérer le stress est ni plus ni moins qu'une question de vie ou de mort.

Si vous pensez n'avoir que peu de contrôle sur le stress, sachez qu'il existe des moyens pour éviter ou diminuer les effets du stress. Si les embouteillages sont un facteur de stress important pour vous, peut-être pourriez vous simplement partir encore plus tôt ou prendre le train, égayer votre voyage en écoutant de la musique qui vous apaise ou en ne prennant pas toujours le même chemin ... Certaines situations stressantes peuvent être évitées, d'autres préparées. Vous ferez face bien différement selon que certaines situations auront été envisagées et préparées avant leur survenue ou non, selon que celles-ci vont s'accumuler et leur poids peser lourd sur vos épaules ou que vous aurez au contraire pris soin de ne pas vous imposer une charge de travail que vous savez par avance quasi-impossible à surmonter. Il vous appartient de vous fixer des objectifs cohérents et qui tiennent compte de votre état de forme du moment, de considérer les moments de pause comme vitaux et ne pas confondre prendre du temps pour soi et perdre du temps.

Pour le stress inévitable, il existe cependant des démarches simples pour vous permettre de le gérer au mieux.

  • LE SOMMEIL. Un manque chronique de sommeil ne vous rend pas seulement maussade, fatigué et irritable, cela affaiblit également votre système immunitaire. 8 heures de sommeil chaque nuit permettent à votre corps de réduire le niveau de stress à une limite saine.
  • L’ACTIVITE PHYSIQUE. Il faut évacuer l’excédent d’énergie physique due au stress et la pratique d’une activité physique en est le meilleur moyen. Si ce surplus d’énergie n’est pas utilisé, il sera stocké en graisse et contribuera également aux changements métaboliques néfastes liés au stress chronique.
  • L’ALIMENTATION. Une alimentation adéquate est vitale pour un bien-être général, mais également pour la gestion de stress élevés. Une alimentation riche en fruits et légumes frais, céréales et noix aide votre organisme à gérer le stress.

Article Tags: #stress
0 commentaire