Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


La colonne vertébrale (rachis)

Description



De haut en bas, la colonne vertébrale est constituée de :
* 7 Vertébres cervicales (de C1 à C7)
* 12 vertébres dorsales (de D1 à D12)
* 5 vertébres lombaires (L1 à L5)
* Le sacrum (5 vertébres soudées)
* Le Coccyx

La première vertébre cervicale se nomme Atlas, le seconde (C2) s'appelle Axis.

Cette vue de profil (cf shéma 1) met en évidence des creux et des bosses. Un creux est une LORDOSE , une bosse une CYPHOSE. Ces termes désignent des courbures naturelles et normales ( attention de ne pas confondre avec une scoliose, qui elle est une déviation pathologique de la colonne vertébrale. Elle s'observe dans un plan frontal et non de profil (= plan sagital)). Ces courbures, loin de fragiliser le rachis, lui permettent au contraire d'augmenter sa résistance aux efforts de compression axiale (les micro tassements générés par la course à pied par exemple). Une absence de courbure rendrait le rachis 17 fois moins résistant !
Pour autant, il n'est pas souhaitable que ces courbures soit accentuées. Lorsqu'elles sont plus prononcées que la normale, on parle alors d'HYPERLORDOSE ou d'HYPERCYPHOSE.

Les vertébres

Chaque vertébre est constituée par :

* Un corps vertébral (partie antérieure de la vertébre). Le corps vertébral a une forme cylindrique dont les faces supérieures et inférieures sont séparées des vertébres voisines par un disque intervertébral. C'est la partie porteuse de la vertébre. Au niveau cervical, les corps vertébraux sont cubiques, au niveau dorsal, cylindrique. La forme est reinale (forme d'un haricot) au niveau lombaire. Les corps sont enfin moins épais et moins volumineux en haut qu'en bas.

* Un arc osseux (ou arc neural) implanté sur la partie postérieure du corps. Il a une forme de fer à cheval et délimite un orifice (le trou rachidien). C'est la succession des différents trous rachidiens qui forme le canal rachidien renfermant la moëlle épiniére.Il supporte plusieurs apophyses (protubérences osseuses que l'on peut apercevoir sur le shéma de la vertébre) qui portent chacune un nom spécifique. L'apophyse épineuse forme l'épine dorsale, les 2 apophyses transverses regardent vers "l'extérieur" quant aux apophyses articulaires (4), elles permettent l'articulation de l'arc neural avec celui des vertébres voisines (micro-mouvements).



Les disques intervertébraux

Ils se trouvent entre les corps vertébraux et sont constitués de 2 parties : Une partie périphérique ayant la forme d'un anneau, constituée de fines couches fibreuses concentriques et une partie centrale, noyau gélatineux contenant 88% d'eau emprisonné dans l'anneau. Ce dernier agit comme un ballon remplit d'eau pris entre deux plans. Il est déformable mais incompressible. En association avec les couches de fibres élastiques et étanches de l'anneau, il permet une bonne répartition des efforts et sert d'amortisseur fibro-hydrolique.

Sshéma d'une vertébre dorsale (présence des côtes) + disque intervertébral situé sur le corps vertébral :



Les vertébres sont maintenues entre elles par un important ensemble ligamentaire et leur niveau de mobilité varie beaucoup selon l'âge, le sexe, le niveau d'entrainement, ... l'heure de la journée. D'un point de vue général, l' amplitude articulaire dépend surtout de la hauteur des corps vertébraux, de l'épaisseur des disques, de l'inclinaison des apophyses épineuses. La colonne cervicale est la plus mobile, vient ensuite la colonne lombaire et enfin l'étage dorsal dont les mouvements sont limités en raison de la présence des côtes. En prenant pour exemple le rachis cervical, on peut admettre que l'amplitude de flexion-extension est de 150° à 15 ans, 110° à 40 ans et de 80° à 70 ans. Les entrainements sportifs peuvent accroître concidérablement l'amplitudes des mobilités rachidiennes.



Les contraintes supportées par le rachis :

Même dans les gestes les plus usuels de la vie courante, les divers éléments des segments articulaires rachidiens sont soumis à des contraintes très élevées.
Etudions par exemple les pressions subies au niveau D7-D8 d'un sujet normal en position debout :
La ligne de gravité passe en avant du corps vertébral. Le poids du corps, situé au dessus de D8 (environ 40Kg) tend à faire fléchir la colonne thoracique (dorsale). Pour que le segment articulaire se maintienne à l'équilibre à l'horizontale, il faut que cette charge soit contre balancée par une force d'extension fournie par les muscles du dos. Ces forces, par un système de levier, vont se transmettre jusqu'au point d'articulation des résistances. L'ensemble du sujet étant comparable à une balance. Dans ce cas présent, la pression exercée sur le disque intervertébral est de 120 kg. Si la ligne de gravité s'éloigne du point d'appui vertébral (le nucléus), les forces transmises au disque deviennent concidérables : soulever du sol une charge de 10 kg en se penchant en avant et sans fléchir les jambes génère une force de compression sur le disque L4/L5 de 144 kg/cm2, soit une force globale de l'ordre d'une tonne.

Se préserver des problèmes de dos, c'est :

* Entretenir une certaine souplesse du rachis par le biais d'exercices d'assouplissements spécifiques (vous en trouverez sur ce site).
* Penser à échauffer spécifiquement votre dos par quelques exercices adaptés (flexions-extensions, rotations), avant TOUTE activité physique. Ceci est particulièrement important dans les sports assymétriques tels que les sports de raquette.
* Terminer systématiquement son activité physique par un étirement du dos dans le sens de la longueur (cherchez à vous grandir en tirant les bras vers le haut).
* Enroulez et déroulez réguliérement votre dos (lentement) sur le sol (avec un tapis).
* Ne dormez pas sur un lit trop mou : un matelas mou épouse les formes de votre dos et ne permet pas à celui-ci de s'allonger.
* Entretenez la tonicité des muscles de votre sangle abdominale (les abdos gainent le dos).
* Entretenez la souplesse des muscles ischios jambiers (arrière de la cuisse). Votre dos compensera leur incapacité à s'allonger en se fléchissant davantage lorsque vous ramassez quelque chose par terre.
* Pour ce faire, fléchissez vos jambes et maintenez votre dos droit, surtout si vous vous relevez avec un objet dans les mains !
* Portez toujours les objets lourds le plus près possible de votre buste, voire même collé contre.
* Un bain chaud ou une séance à la piscine de temps en temps pour décontracter ;)

Article Tags: #colonne vertébrale
0 commentaire