Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


Termes techniques



Acide lactique : produit terminal des réactions anaérobies lactiques qui se déroulent pendant le travail musculaire intense et/ou au début d’une activité physique modérée. Son élimination correspond au paiement d'une partie de la dette d'oxygène. (cf : article sur les filières énergétiques)

A.D.P. (adénosine diphosphate) : produit formé lorsque l'A.T.P. livre son énergie pour le travail cellulaire.

Abduction : . Mouvement par lequel un membre est écarté de l'axe médian du corps ou un segment de membre ou d'organe est écarté de l'axe médian de cet organe ou de ce membre. Mouvement opposé à l’adduction.

Adduction: Mouvement par lequel un membre est rapproché de l'axe médian du corps ou un segment de membre est rapproché de l'axe médian de ce membre.

Adrénaline: hormone sécrétée par la glande médullosurrénale.

Aérobie (réaction): oxydation avec oxygène des éléments porteurs d'énergie amenés par l'alimentation. Ces réactions se déroulent dans les mitochondries.

Aérobie : désigne ce qui se passe en présence d'oxygéne. Une activité aérobie est une activité d'intensité modérée, autorisée par la fourniture d'une énergie provenant de la filière énergétique du même nom.

Alvéole: lieu des échanges gazeux entre le sang et l'air ventilé.

Anaérobie alactique (réaction) : réaction chimique permettant la synthèse d'A.T.P. à partir de la créatine phosphate en l’absence d’O2.

Anaérobie lactique (réaction) : réaction chimique permettant la synthèse de l’ATP à partir du glucose sanguin ou du glycogène en l’absence d’O2. Celle-ci créé de l’Acide lactique.

Anaérobie (activité) : se rapporte à une activité d'intensité élevée et/ou de mise en oeuvre rapide, dans le cadre de laquelle l'essentiel des besoins énergétiques sont couverts par la dégradation de substrats sans présence d'oxygène. Il existe deux filières anaérobie, lactique et alactique

Analyse morphologique : étude des formes d'un individu.

Apophyse: saillie à la surface d'un os.

Artère: vaisseau qui conduit le sang des ventricules du coeur vers toutes les parties de l'organisme.

A.T.P. (Adénosine triphosphate): composé cellulaire porteur d'énergie synthétisé par les réactions aérobies et anaérobies. La contraction musculaire utilise l'A.T.P.

Bassin : ensemble osseux formé par les deux os iliaques et le sacrum.

Biomécanique: Etude suivant les principes de la mécanique des structures et des fonctions physiologiques des êtres animés.

Bréviligne: se dit du morphotype caractérisé par la brièveté des membres et la grande taille relative du tronc.

Capacité vitale: volume d'air déplacé entre une inspiration forcée et une expiration forcée.

Capillaire: vaisseau très fin situé dans les organes et au niveau desquels s'effectuent les échanges au travail cellulaire.

Cartilage : tissu de soutien résistant et élastique formant le squelette de l'embryon avant l'apparition de l'os. Il ne subsiste, à l'âge adulte, qu'à l'extrémité des os longs (extrémités des côtes et surfaces articulaires) ainsi qu'au niveau du pavillon de l'oreille et du nez.

Cartilage de croissance: mince couche de cartilage s'interposant entre l'épiphyse et la diaphyse durant toute la durée du développement et de l'accroissement de l'os. Elle persiste tant que l'os n'a pas atteint son développement définitif.

Cellule: plus petite unité de matière vivante structurée.

Ceinture pelvienne: formée par les deux os iliaques. Elle relie les deux membres inférieurs au rachis par l'intermédiaire du rachis.

Ceinture scapulaire: formée par les deux clavicules et les deux omoplates. Elle relie les membres supérieurs au thorax.

Centre de gravité : point d'application de l'ensemble des actions de la pesanteur.

Contraction animosétrique: mode de contraction musculaire avec production de mouvement.

Contraction isométrique: La force de contraction du muscle est équivalente à la force de résistance à laquelle elle est opposée (charge, contraction des muscles antagonistes), les leviers osseux ne bougent donc pas. Exemple : Prendre une position genoux fléchis à 90° au squat et la maintenir, il y a alors contraction concentrique des muscles quadriceps (entre autre), c'est à dire contraction et travail réel mais sans mouvement.

Contraction concentrique: La force de contraction du muscle est ici supérieure à la force de résistance à laquelle elle est opposée et les leviers osseux se rapprochent. Ex. : en position de décubitus dorsal (allongé sur le dos ;) ), la contraction concentrique du grand droit de l'abdomen (abdos ;) ) fait décoller les épaules du sol (si le point fixe est le bassin) et donc se rapprocher les points d'insertion du muscle (côtes, bassin). (Contractions concentriques et excentriques sont des régimes de contraction anisométriques, par opposition au régime isométrique = sans mouvement).

Contraction excentrique : La force de contraction du ou des muscles est inférieure à la force de résistance à laquelle elle est opposée et les leviers osseux s'éloignent. ex., lors du mouvement du squat, la contraction est excentrique lorsque les fesses se rapprochent du sol.

Cortex cérébral: couche superficielle de substance grise du cerveau, composée d'une forte densité de cellules nerveuses. Elle constitue la paroi de deux hémisphères cérébraux.

Créatine phosphate: composé porteur d'énergie présent dans la cellule.

Cycle : dans le cadre d'un entrainement physique, le cycle définit une période de temps où l'on va utiliser des méthodes d'entrainement ayant des objectifs similaires (ou une seule méthode). Il sera constitué d'un certain nombre de mésocycles et de microcycles.

Cyphose: courbure du rachis à convexité postérieure.

Cytoplasme: partie de la cellule délimité par la membrane. Liquide visqueux dans lequel baignent le noyau, les mitochondries...

Débit cardiaque: quantité de sang brassé par un ventricule par minute. Il est exprimé en litre par minute.

Débit ventilatoire: quantité d'air ventilé par l'organisme en une minute.

Dette d'oxygène: qualifie un travail musculaire dans lequel l'organisme trouve essentiellement son énergie auprès des réactions anaérobies.

Diaphyse: partie moyenne d'un os long. Ensellure: courbure concave.

Diastole: phase de repos du coeur.

Enzyme: protéine capable d'accélérer la vitesse d'une réaction chimique.

Electrocardiogramme: tracé correspondant à l'activité électrique du coeur au cours de la révolution cardiaque.

Electrostimulation: le terme approprié est en fait électromyostimulation est désigne la contraction d'un muscle sous l'effet d'une sollicitation électrique extérieure au corps et dont la forme se rapproche de la commande nerveuse naturelle.

Epiphyse: extrémité d'un os long.

Extension: Action déterminant l’éloignement de deux parties anatomiquement articulées, ouvrant ainsi l'angle qu'elles forment.

Fibre alimentaire: composant des végétaux non assimilable qui joue un rôle important dans le fonctionnement du système digestif.

Fibre musculaire: cellule musculaire.

Filière énergétique : représente un moyen utilisé par l'organisme pour se fournir de l'énergie. De l'intensité de l'effort fourni et de sa durée dépendra la filière énergétique utilisée.

Flexion : Action déterminant le rapprochement de deux parties anatomiquement articulées, fermant l'angle qu'elles forment.

Force maximale: La plus grande force qu'un muscle peut développer d'une manière volontaire. (Dépend de la section transversale du muscle, du nombre de fibres, du type de fibres, de la longueur des fibres, de leur capacité à être recrutées en même temps, ...)

Force endurance: Capacité à maintenir une performance de force à un niveau constant pendant une durée déterminée (généralement fixée par l'activité sportive à laquelle elle se rapporte). Une autre définition pourrait être la capacité de maintenir dans des proportions minimales la baisse de force sous l'effet de la fatigue.

Force explosive: représente la plus grande tension musculaire qui peut être déclanché en un minimum de temps.

Force absolue: Il s'agit de la force maximale d'un muscle exprimée au regard de sa section transversale. Elle est supérieure à la force maximale dans le sens où, d'une manière volontaire et par phénomène d'auto-protection, il est impossible d'utiliser la totalité de la force du muscle. Il paraît raisonnable de penser qu'un individu entrainé, ne prenant aucun produit ayant une influence sur le système nerveux central tels que les excitants, utilise environ 70% de sa force absolue de manière volontaire.

Force relative: Il s'agit de la force maximale de la personne relativement à son poids de corps. Les exercices comme les tractions à la barre fixe, les répulsions aux barres paralléles (dips), mettent en évidence la force relative d'un individu.

Fréquence cardiaque: nombre de cycles cardiaques ayant lieu par minute.

Gaz carbonique: produit terminal des réactions aérobies: il est éliminé par une voie pulmonaire.

Genu valgum: cuisse et jambe formant un angle ouvert en dehors (membres inférieurs en X)

Genu varum: cuisse et jambe formant un arc à concavité interne (membres inférieurs en arc de cercle, induit une supination des pieds).

Glucides: sucres complexes à absorption intestinale lente et sucres simples à absorption rapide.

Glycogène: réserves de sucre du foie et du muscle.

Hémoglobine: protéine contenue dans le globule rouge. capable de fixer de façon réversible l'oxygène et le gaz carbonique.

Homéostasie: équilibre d'un ensemble de facteurs permettant la vie. Parmi ces facteurs, citons l'acidité, la température, la présence d'oxygène...

Hypertrophie: augmentation de volume du muscle.

Hypertrophie: Augmentation de volume du muscle (section transversale).

Influx nerveux: faible courant électrique qui circule dans le tissu nerveux et qui constitue les messages.

Jonction neuromusculaire: lieu où le motoneurone commandant la fibre musculaire rentre en contact avec elle.

Lipides: matières grasses, constituants majeurs des huiles, du beurre et des graisses.

Longiligne: se dit du morphotype caractérisé par la longueur des membres et la brièveté relative du tronc.

Lordose: courbure du rachis à concavité extérieure.

Ménisque: tissu fibrocartilagineux s'interposant entre les surfaces articulaires de quelques articulations.

Mésocycle: définit une période de l'entrainement ayant un sous-objectif propre. Il dure généralement 4 semaines.

Microcycle: dure en principe une semaine, définit un ensemble de séances d'entrainement, une alternance de moments de travail et de repos constituant un maillon de la chaîne que represente la plannification de l'entrainement sur une saison complète.

Mitochondrie: élément cellulaire dans lequel se déroulent les réactions aérobies.

Morphotype: caractéristique morphologique qui résume l'analyse morphologique.

Motoneurone a: cellule nerveuse dont le corps est situé dans la moelle épinière. Ce motoneurone se ramifie pour commander chaque fibre musculaire.

Moyens d'union: ensemble des éléments anatomiques capsulaires, ligamentaires et tendineux qui relie les os entre eux.

Muscle lisse: muscle permettant la motricité de certains organes du corps. On en trouve dans la paroi des vaisseaux sanguins et du tube digestif.

Myofibrille: élément protéinique de la fibre musculaire composé d'un alignement de nombreux sarcomères.

Myoglobine: protéine proche de l'hémoglobine. Elle sert de réservoir d'oxygène dans la cellule et facilite son transport jusqu'aux mitochondries.

Normoligne: se dit du morphotype caractérisé par l'harmonie existant entre la taille des membres et celles du tronc.

Noyau: constituant indispensable de la cellule. Permet la transmission des caractères héréditaires et la synthèse des protéines.

Nutriment: constituant élémentaire d'un aliment, assimilable par l’organisme

Oxyhémoglobine: composé formé par la fixation d'oxygène sur l'hémoglobine.

Oxydation: réaction productrice d'énergie. Elle est aérobie quand elle utilise l'oxygène et anaérobie quand elle ne l'utilise pas.

Pliométrie: méthode d'entrainement visant à placer le muscle en position d'étirement avant la phase de contraction, visant ainsi à bénéficier de son élasticité et de l'effet du réflexe myotatique inverse. Exemple : sauter par terre depuis une marche avant de sauter le plus haut possible.

Pression partielle d'un gaz: pression d'un gaz dans un mélange de gaz.

Pronation: mouvement de rotation que la main et l'avant?bras exécutent de dehors en dedans sous l'action des muscles pronateurs. Position de l'avant?bras et de la main, quand celle?ci se présente paume en dessous, le pouce à l'intérieur.

Protéine (protide): composé organique jouant un rôle plasmatique et enzymatique.

Puissance maximale aérobie: plus petite puissance à laquelle un sujet atteint son volume maximal d'oxygène.

Rachis: axe osseux médian constitué par les vertèbres. Encore appelé colonne vertébrale.

Récupération: phase qui suit l'exercice et qui fait partie de l'unité d'entraînement. Elle peut être active, passive, complète, incomplète en fonction des buts poursuivis dans l'entraînement.

Reflexe myotatique inverse: reflexe de contraction qui survient lorsque le muscle est placé dans une position inhabituelle d'étirement ou lorsqu’il est étiré brutalement.

Répétition: si l'on concidére un mouvement répétitif, un répétition est un aller-retour du mouvement. Exemple : au développé couché, position de départ : bras tendus verticalement, vous aurez fait une répét. lorsque vous aurez ramené la barre à la poitrine et serez revenu en position de départ.

Rotation externe: Rotation vers l'extérieur de l'os sur son axe.

Rotation interne: Rotation vers l'intérieur de l'os sur son axe.

Supination: mouvement de rotation que la main et l'avant?bras exécutent de dedans en dehors sous l'action des muscles supinateurs. Position de l'avant?bras et de la main, quand celle?ci se présente paume en dessus, le pouce à l'extérieur.

Sarcomère: unité de la myofibrille au niveau de laquelle s'effectue la contraction musculaire.

Sels minéraux: composés anorganiques présents dans la matière vivante, constitués de corps simples parmi lesquels, le sodium, le potassium...

Sensibilité extéroceptive: sensibilité qui renseigne un individu sur ce qui l'entoure. Elle est constituée des cinq sens: l'ouïe, l'odorat, la vue, le toucher, le goût.

Sensibilité proprioceptive: sensibilité qui fournit à un individu des indications internes sur son propre corps, sur la position et l'état des différentes parties qui le composent.

(Etes-vous sûr d'inclure un URL ? Avez-vous veSeuil anaérobie: limite (correspondant à un pourcentage du V02 max) au?delà de laquelle la production d'acide lactique vient perturber le fonctionnement musculaire.

Série: défini un certain nombre de répétitions pour un mouvement donné. Une pause est marquée entre chaque série (mais une série peut également inclure un ou plusieurs temps de récupération).

Substrat: composé sur lequel agit une enzyme en catalysant sa transformation chimique (glucose ... ).

Suture crânienne: articulation dentelée entre deux OS.

Synergie: association de plusieurs organes, de plusieurs muscles, dans l'accomplissement d'une même fonction, d'un même mouvement ou d'une même attitude.

Synoviale: membrane mince se différenciant de la face profonde de la capsule articulaire. Elle sécrète un liquide lubrifiant: la synovie.

Système nerveux autonome: ce système regroupe deux systèmes à action opposée: le système sympathique, le système parasympathique. Le système nerveux autonome intervient dans la régulation des organes par voie nerveuse.

Systole: phase de contraction du coeur.

Tissu adipeux: tissu de stockage des graisses (tissu sous?cutané par exemple).

Unité motrice : ensemble de fibre innervées par un seul motoneurone a.

Valvules sigmoïdes : valvules situées à la base de l'artère pulmonaire et de l'artère aorte.

Valvules auriculo-ventriculaires : valvules situées entre les oreillettes et les ventricules. Celle du coeur droit est la valvule tricuspide, celle du coeur gauche est la valvule mitrale.

Vaso-constriction : réduction de la section d'un vaisseau sanguin par l'action de muscles lisses situés dans ses parois.

Vasodilatation : augmentation de la section d'un vaisseau sanguin par relâchement des muscles lisses situés dans ses parois.

Veine : conduit membraneux ramenant le sang depuis les capillaires jusqu'aux oreillettes.

Vitamines : composés indispensables à la vie cellulaire, actifs en très faible quantité.

Volume d'éjection systolique: quantité de sang éjecté pendant une systole ventriculaire.

Vitesse Maximale Aérobie (VMA) :Vitesse de course au delà de laquelle l'essentiel de l'energie produite par l'organisme pour réaliser l'effort provient des filières anaérobies.

Volume d'éjection systolique: quantité de sang éjecté pendant une systole ventriculaire.

Volume maximal d’oxygène (VO2Max) : quantité maximale d'oxygène pouvant être utilisé à l'effort par un sujet, exprimée en litre par minute ou en millilitre par minute et par kilogramme de poids corporel. L'oxygène doit être prélevé au niveau pulmonaire, transporté au niveau sanguain et consommé au niveau tissulaire.

Volume courant : volume d'air déplacé entre une inspiration et une expiration normales.

Volume de réserve expiratoire: volume d'air déplacé entre une expiration normale et une expiration forcée.

Volume de réserve inspiratoire: volume d'air déplacé entre une inspiration normale et une inspiration forcée.

Voussure: courbure convexe

Article Tags: #termes techniques
0 commentaire