Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


Le dopage

DEFINITION :

Est considéré comme dopage l'utilisation en vue ou au cours d'une compétition, de substances ou de moyens destinés à augmenter artificiellement le rendement du sportif, et pouvant porter préjudice à l'éthique sportive et à l'intégrité physique et psychique de l'athlète.







CLASSIFICATION DES PRODUITS DOPANTS :



Les stimulants :

On peut citer dans cette catégorie les amphétamines, la caféine, la cocaïne et l'éphédrine.

les amphétamines : ce sont des excitants du système nerveux central, qui accroissent l'attention, réduisent la fatigue et peuvent augmenter la compétitivité et l'agressivité. Mais elles peuvent entrainer une perte de la faculté de jugement, ce qui risque de favoriser les accidents. Ces substances masquent la réaction d'alarme déclenchée par la fatigue. Elles entrainent une accoutumance et peuvent être un début de toxicomanie.

la cocaïne : excitant du système nerveux, elle entraine une exaltation avec augmentation de la puissance musculaire. L'ingestion orale de 10 grammes de cocaïne augmente de 50% les performances sur bicyclette ergométrique. Mais c'est une drogue très toxique. L'intoxication aigue se manifeste par des convulsions, une dépression respiratoire, un coma puis la mort. L'intoxication chronique amène des troubles psychiatriques.

l'éphédrine : à haute dose, cette molécule provoque une stimulation mentale et un accroissement du flux sanguin. Les effets négatifs sont une augmentation de la tension artérielle, des battements de coeurs accélérés, des tremblements. A dose moins importante, ces substances sont présentes dans beaucoup de médicaments contre le rhume ( gouttes nasales ) sous des formes dérivées (effet vasoconstricteur sur les muqueuses).



Les analgésiques et narcotiques :

Ce sont notamment la morphine, la codéine ou apparentés. Ces substances à Petite dose ont une action stimulante du système nerveux. Ils agissent sur les douleurs modérées ou profondes. Mais ces drogues ont des effets secondaires majeurs, dont une dépression respiratoire et comportent un risque élevé de dépendance physique et psychologique.



Les stéroïdes anabolisants :

C'est essentiellement la testostérone et tous ses dérivés synthétiques. L'action physiologique de cette hormone sécrétée par les testicules est de viriliser l'organisme, avec un développement de la masse et de la force musculaire. Elle a àussi une action sur le métabolisme glucidique avec un accroissement du stockage musculaire de glycogène. Mais les risques d'effets secondaires sont considérables. Les adolescents peuvent voir leur croissance s'interrompre. Les hommes adultes vont avoir une diminution de la taille des testicules avec augmentation initiale puis chute de la libido. On peut constater des cancers du foie ou de la prostate, des problèmes cardio-vasculaires sévères. Chez la femme, on observe une masculinisation, avec développement du système pileux ainsi que la suppression des fonctions ovariennes.



Les bêta-bloquants :

Ce sont des médicaments antihypertenseurs agissant également sur les migraines ou l'angine de poitrine. Mais aussi ils diminuent tous les phénomènes de tremblement musculaire, effet intéressant dans les sports de précision.
Prises de façon inconsidérée, ces molécules peuvent avoir de graves conséquences sur le plan circulatoire ou respiratoire.



L'hormone de croissance :

Elle stimule la croissance de tous les tissus de l'organisme, surtout les os et les muscles, par stimulation de l'incorporation des acides aminés et de la synthèse des protéines. Mais les effets secondaires peuvent être considérables, avec avant la puberté un risque de gigantisme. La prise de ce médicament après la puberté peut favoriser l'apparition de troubles morphologiques très divers, le diabète ou des troubles du métabolisme du calcium.



Les diurétiques :

Ils ont pour rôle de favoriser l'élimination urinaire, ce qui est important dans le traitement des hypertensions ou des insuffisances rénales. En sport ils sont utilisés pour perdre du poids rapidement ou pour réduire la concentration des substances interdites dans les urines. De telles pratiques sont dangereuses pour la santé: risque de troubles ioniques, hypotension, déshydratation.



Autres produits :

A signaler l'usage de l' érythropoïétine, hormone d'origine rénale dont le rôle est d'activer la formation des globules rouges.
La probénicide est un produit masquant la présence de testostérone dans les urines.



Le dopage sanguin :

C'est l'administration de sang à un athlète pour des raisons autres qu'un traitement médical ( l'apport de globules rouges favorise le transport d'oxygène jusqu'aux cellules musculaires ). Mais les risques sont importants, comme pour toutes les transfusions sanguines ( choc allergique, altérations rénales graves, hépatites virales ou sida , surcharge du système cardio-circulatoire ).



Manipulations pharmacologiques, chimiques et physiques.

(Certaines classes de produits ou médicaments sont soumis à restrictions : Ce sont l'alcool, les anesthésiques locaux et les corticostéroïdes)

Article Tags: #dopage
0 commentaire