Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


Maigrir, sécher, ... questions/réponses

Y a t'il une condition sine qua non pour perdre du poids ?

Oui, vous perdrez du poids si et seulement si votre dépense énergétique est supérieure à votre apport. En clair, si votre mode de vie actuel a tendance à vous faire prendre du poids, pour inverser la tendance, vous allez devoir absorber moins de calories ou en dépenser plus ou les deux à la fois.



Inversement, est-on sûr que si je parviens à dépenser plus d'énergie que je n'en absorbe je vais perdre du poids ?

Oui, absolument.



Est-ce que poids perdu (sur la balance) est toujours synonyme de graisse perdue ?

Non, le poids perdu peut provenir d'une perte de graisse, de muscle et/ou d'eau.



Est-il possible de faire en sorte que la perte de poids provienne essentiellement et presqu'exclusivement de la perte de graisse ?

Oui, pour se faire, vous devrez jouer à la fois sur votre alimentation (en séléctionnant ce que vous mangez) et également sur la durée et l'intensité de l'activité physique pratiquée.



Est-il possible de manger quantitativement autant qu'avant mais d'absorber moins de calories ?

Biensûr, à volume et/ou poids identiques, certains aliments apportent beaucoup plus d'énergie que d'autres.



Dois-je impérativement fuir tous les aliments à haute valeur énergétique ?

Non, pas du tout, vous devez simplement prendre conscience qu'il va falloir gérer l'apport énergétique que représente ce que vous avez mangé.



Quels sont les aliments à privilégier dans le cadre d'un régime alimentaire visant à me faire perdre du poids ?

Essentiellement les aliments riches en proteines (viandes, poissons, oeufs, laitages) et également les crudités et cuidités (fruits et légumes crus et cuits).



Dois-je supprimer de mon alimentation tous les lipides et/ou glucides ?

Non, surtout pas !



Pourquoi ?

Parceque si votre organisme en est trop fortement privé, il réagira en les stockant systématiquement lorsque vous lui en réapporterez (ne serait-ce qu'un petit peu) à un moment donné. De plus, l'utilisation des graisses pour la fourniture d'énergie requiert une certaine quantité de glucides. Enfin, parcequ 'une carence prolongée en glucides et en lipides est préjudiciable à votre santé.



Est-il possible de cibler l'endroit d'où l'on souhaite perdre sa graisse ?

Non, ou en tous cas dans une proportion infime.



Les crèmes et autres gels amincissant sont ils efficaces ?

Les produits agissant sur la texture de la peau n'ont aucune efficacité prouvée au delà des quelques heures qui suivent l'application. Ceux qui activent la circulation sous cutanée n'ont qu'une action très superficielle (1 cm environ) et leur efficacité est également très réduite.



Brûle t'on plus de graisses lorsque l'intensité de l'effort est faible (pour une durée d'effort identique) ?

La proportion de graisses utilisée est effectivement plus élevée mais la dépense totale ne l'est pas. La dépense énergétique augmente avec l'intensité de l'effort fourni. Pour une durée identique, plus l 'intensité de l'effort est élevée, plus vous brûlerez de graisse. Exemple : vous marchez à allure normale pendant 1 heure : dépense énergétique totale (en moyenne) égal environ 380 Calories dont 65% provient de la dégradation des graisses soit 247 Calories. Vous marchez à allure soutenue pendant 1 heure : dépense énergétique totale (en moyenne) 580 calories dont 50% proviennent de la dégradation des graisses soit 290 Calories. Les bienfaits ne s'arrêtent pas là : une partie du stock de sucres utilisé (glycogène) est reconstitué après l'effort a partir des graisses (entre autres) : il s'agit de la néoglucogénèse.



Est ce que les exercices à réaliser chez soi comme les abdos, les flexions et autres mouvements pour les fessiers sont efficaces pour brûler de la graisse ?

Oui, à condition qu'ils provoquent une augmentation substancielle de votre fréquence cardiaque (et par conséquent de votre dépense énergétique). Vos repères : léger essouflement, transpiration.



Les appareils d'éléctrostimulation (toutes formes et tous modèles confondus) sont ils efficaces pour perdre de la graisse ?

Très peu. A titre de comparaison, si vous branchiez en même temps des éléctrodes sur les muscles de vos mollets, vos muscles fessiers, quadriceps (partie antérieure de la cuisse) et ischios jambiers (arrière de la cuisse), vous obtiendriez approximativement la même efficacité à ce niveau que lorsque vous marchez à allure modérée.



La course à pied est elle plus efficace que le vélo ou le rameur pour brûler de la graisse ?

A intensité égale (fréquence cardiaque identique) et pour une même durée, toutes les activités physiques ont une efficacité équivalente.



Un homme perd-il de la graisse plus facilement qu'une femme ?

En règle générale oui car le métabolisme de l'homme est en moyenne (et à poids de corps identique) presque 15% plus élevé que celui de la femme. Concrêtement, pour un même effort (et toujours en moyenne), un homme dépensera 15% de calories en plus.



Pourquoi ?

Pour des raisons hormonales et parcequ'en moyenne, le pourcentage de muscle (sur le poids de corps total) est plus élevé chez l'homme.



Dois-je en déduire que plus la masse musculaire est importante, plus la dépense énergétique augmente pour un même effort ?

Tout à fait ! D'une manière générale, plus le poids de corps d'une personne est élevé, plus la dépense energétique est importante pour un même effort. Mais, à poids de corps identique, une personne ayant un pourcentage de muscle plus important dépensera plus de calories, au repos comme à l'effort.



Comment déterminer la ration calorique idéale ?

D'une manière générale, et sans tenir compte de l'aspect qualitatif, la ration calorique idéale est celle qui permet d'entretenir un poids de corps stable. Elle sera donc à moduler (dans d'étroites proportions) en fonction de vos aspirations : prise ou perte de poids (ce qui impose une stabilité dans votre apport sur une période de temps de plusieurs semaines avec observation des résultats sur la balance : maximum deux pesées par semaine, jours identiques, le matin à jeûn, nu et après avoir uriné. Les femmes tiendront compte des fluctuations liées à leur cycle menstruel).



Existe t'il un appareil ou un logiciel permettant de déterminer à coup sûr mes besoins énergétiques propres à partir de critères tels que mon sexe, mon âge, mon poids ?

NON. Il existe de grandes différences inter-individuelles au niveau du métabolisme des gens et ceci pour des raisons essentiellement hormonales. L'activité de la glande thyroïde notament influe beaucoup sur la façon dont l'organisme va gérer les glucides et les lipides qui lui sont apportés par l'alimentation. D'autres facteurs entrent en jeu et parmi ceux-ci la qualité de la digestion. Rééquilibrer l'alimentation d'une personne impose de connaître ses habitudes alimentaires actuelles et passées, son rythme de vie, ses goûts, ... Il ne peut exister de programme alimentaire type.


Les produits de type "fat burner" (brûleur de graisse) sont-ils efficace ?

Ils contiennent tous un excitant, généralement du guarana (ou dérivé) qui accélére le rythme cardiaque, et donc, dans une certaine mesure la dépense énérgétique sans faire d'effort physique. Vous obtiendrez le même effet en buvant un café.


Existe-t'il un moyen efficace d'attenuer les effets négatifs d'un repas excessivement calorique (repas de fête, ...) ?

Réaliser une activité physique d'intensité faible à modérée (marche ...) pendant la digestion permet de réduire très sensiblement la lipogénése consécutive à un repas excessif.


Le repas du soir / diner est il celui qui doit être le plus léger ?

L'organisme au repos n'a pas à faire face à une grosse dépense énérgétique la nuit pendant le sommeil. Aussi est il logique de privilégier variété et qualité à quantité lors du dernier repas de la journée.



Voir également à ce sujet notre article : Comment établir un programme d'amaigrissement

Article Tags: #maigrir #sécher
0 commentaire