Le Blog TPLF : articles, conseils, exercices



Votre pub ici ?

Vous souhaitez sponsoriser un article et placer un visuel ici ? Contactez-nous !


Lumbago, hernie discale, sciatique, ...

Le Lumbago

Le lumbago est ce blocage violent, aaccompagné d'une douleur aigüe qui vous transforme en statue lors d'un faux mouvement.

En terme médical, il provient d'un dérangement intervertébral mineur (au niveau du rachis lombaire, d'oùu son nom !). Concrètement, il existe entre chaque vertèbre un disque (le disque intervertébral) qui absorbe les chocs et supporte le poids du tronc, des bras, de la tête. Il joue le rôle d'un amortisseur. Ce disque est globalement insensible, contrairement aux structures ligamentaires qui le maintiennent en place, ainsi que deux petites articulations en arrière qui guident les mouvements des vertèbres de part et d'autre du disque.

Lors d'un faux mouvement, souvent en se redressant et/ou en se tournant, une articulaire se ferme trop vite, avant que sa synoviale ne se soit totalement retirée, et la coince.

La synoviale est une membrane très innervée, qui ferme de manière étanche l'articulation et la lubrifie par la production de synovie. Elle est riche en capteurs et renseigne le système nerveux sur les mouvements de l'articulation, sur leur amplitude, sur leur vitesse (contribuant ainsi à la prise en compte du schéma corporel, qui nous permet de savoir, par exemple ou se trouve notre main, même dans l'obscurité totale). En cas de risque de dépassement de l'amplitude maximale pouvant conduire à une lésion (entorse, déchirement ligamentaire), la synoviale peut utiliser un circuit neurologique d'urgence qui contrôle de manière automatique la contraction des muscles. Cette commande nerveuse réflexe ne passe pas par le cerveau mais seulement par la moelle épinière. Il sensuit une contracture musculaire localisée autour de l'articulation qui, malheureusement, dans le cas présent, aggrave le blocage.


La lombalgie chronique est quant à elle une douleur habituelle, récurente, de la région lombaire (durée supérieure à 3 mois, pouvant s'accompagner d'une irradiation à la fesse, la crête illiaque, voire la cuisse, mais sans dépasser le genou). Elle est fréquemment confondue avec la fameuse sciatique.



La sciatique

La sciatique commune est occasionnée par une hernie discale. Le disque intervertébral, décrit précédemment, a une structure qui ressemeble à un oignon. Il contient une substance très réactogène (les peptidoglycanes) qui enflamme les tissus qu'il touche. Le disque intervertébral a également la particularité d'avoir un noyau. En cas de pression trop importante, ce dernier peut être chassé et faire une hernie qui va appuyer sur le ligament. C'est pourquoi cette maladie commence tout d'abord par une lombalgie, puis la hernie fini par traverser ce ligament et va au contact d'une des deux racines du nerf sciatique, d'où apparition de l'irradiation douloureuse dans la jambe.
Cette douleur est précise, car neurologique : elle atteint un orteil précis, ce qui permet au médecin de déterminer si la hernie écrase la dernière racine lombaire (L5) ou la première sacrée (S1).

Il faut savoir qu'une personne sur 4 a une hernie, sans en souffrir. Il est par contre fondamental de connaître la notion de hernie discale asymptomatique car si l'on fait subir une IRM à 100 personnes qui n'ont jamis eu mal au dos, on trouvera 27% de hernies discales, cela a été démontré il y a 10 ans.
Dr Jean-Cyril PONCET, Rhumatologue, Médecin du sport, Ostéopathe, Hôpital d'Evian-Thonon

Transmis par : MXMan

Article Tags: #lumbago #mal au dos #hernie discale #sciatique
0 commentaire