Forums » Blessures, pathologies, traumatismes

    • 80 messages
    June 9, 2006 12:55 PM CEST
    Bonjour a tous, le petit chat est de retour apres une longue periode dexamens (BTS). Le probleme est que je reviens blessée avec une lombalgie sacro-iliaque d'après le masseur. Mais apres quelques recherches sur le net, ma douleur ne correspond pas a son diagnostic...

    C'est vrai que ca fait quelques temps que je malmene mes membres inférieurs avec la presses (120 kilos) et peut-etre que mon corps n'a pas supporté.


    je vous decri la douleur : je ne peux marcher mais la douleur reste localisée dans le fessier. La douleur est atroce quand j'appuie sur le point sensible mais apres lors des flexions extensions je 'nai pas mal.


    Donc avez-vous une diée e ce que ca peut etre ?


    biz a tous :D
    • 1200 messages
    June 9, 2006 3:34 PM CEST
    Un point sensible à la pression au milieu de la fesse évoque une irritation de racine nerveuse (nerf sciatique). Cette irritation peut être due à une atteinte des articulations entre les vertèbres. Mais tout cela n'est qu'hypothèses. On ne peut rien affirmer sans un vrai examen clinique avec éventuellement une radio. Si cela dure, consulte un médecin.
    • 80 messages
    June 9, 2006 3:37 PM CEST
    Ben justement il m'a dit que c'était sur qu'il ne sagissait pas du nerf sciatique. La j'ai prevu une radio du bassin et des membres inférieurs vu que j'ai de vives douleurs... mais ca minquiete j'ai peur de ne pas pouvoir continuer la muscu comme je veux
    • 1200 messages
    June 12, 2006 6:12 PM CEST
    Quel que soit le diagnostic final, il faudra guérir, c'est à dire probablement prendre le temps de repos nécessaire, en plus des traitements.
    Si recommencer la muscu "comme tu veux" signifie surmener tes articulations et faire du sur-entraînement, là effectivement, il faudra renoncer. Même quand on est jeune on n'est pas invincible. Les sportifs de haut niveau qui doivent obligatoirement s'entraîner au-delà des limites terminent souvent leur carrière avec des séquelles irréversibles. Je suppose que ce n'est pas ton but.
    Si tu veux pousser ton entraînement au maximum, tu dois avant tout identifier les limites à ne pas dépasser. A noter que les articulations, les ligaments et les tendons n'évoluent pas aussi vite que les muscles. On se trouve dont souvent dans des situations où le muscle est devenu trop fort, et l'articulation n'a pas eu le temps de s'adapter. D'où les problèmes.