Forums » Suivi des performances, mensurations

Suivi de Charles (Wontolla) 61 ans - 1m72

    • 1947 messages
    August 11, 2008 1:32 PM CEST
    Le déclencheur


    Comme annoncé, je vais me faire une fiche de suivi.
    Tout d'abord pour moi, pour ne pas perdre de vue mes premiers pas.
    Mais si d'autres ont envie de jeter un coup d'oeil derrière mon épaule, pas de problème, ils découvriront comment j'en suis arrivé à 55 ans à faire du sport.

    Le déclencheur!
    Probablement en avril 2007, le lendemain de mes 55 ans.
    Une perte brutale de vision de la moitié inférieure de l'oeil droit.
    Après 48 heures sans amélioration, direction urgence ophtalmo dans un hôpital universitaire.
    Après examen et un "nom de Dieu" de la jolie ophtalmo qui m'examine.
    C'est probablement grave.
    Première hypothèse, une maladie rare (maladie de Horton), invalidée dans les heures qui suivent par une prise de sang.

    Deuxième hypothèse: hypertension oculaire ou générale. Négatif.

    Ensuite, recherche d'une intoxication médicamenteuse.
    Est-ce que vous prenez des suppléments alimentaires à base de NO (oxyde nitrique)? Non.
    (NB: Cette classe de produit a une action sur le diamètre des vaisseaux sanguins et peut provoquer des problème de tension dans la rétine et aux environs du nerf optique).

    Troisième hypothèse: ce pourrait être une tumeur cérébrale. On fait un scanner d'urgence.
    Bilan négatif.
    • 1947 messages
    August 11, 2008 1:33 PM CEST
    A la recherche de la vue perdue!

    Les examens se poursuivent, les rencontres avec l'ophtalmo.
    Recherche de la maladie de Lyme. Négatif.

    Perplexité. On passe alors à une anamnèse générale (on relit l'histoire passée du patient pour découvrir des antécédents).
    Cela prendra plusieurs semaines pour dresser une carte.
    On y retient des chutes inexpliquées.
    Une périarthrite scapulo-humérale hyperalgique de mai 2006 à janvier 2007. La cortisone a été sans effets.
    Des paresthésies (fourmillements dans les doigts et les mains). recherche du syndrome du canal carpien négative.
    Des pertes de mémoire.
    A un moment donné, un chef de service murmure trois lettres à voix très basses.
    J'entends sans entendre de son et là c'est la panique.
    • 1947 messages
    August 11, 2008 1:33 PM CEST
    Trois lettres...

    Le chef, en vis-à-vis, vient de souffler "SEP".
    Sclérose en plaques.
    Par élimination, parce que l'on a envisagé toutes les hypothèses et que si la perte de vision soudaine et, dans mon cas, irréversible, est un signe de SEP, celle-ci est plus rare chez les plus de 50 ans et chez les hommes (autrement dit: je n'avais pas le bon âge et le bon sexe pour chercher dans cette direction).

    Il n'y a pas de marqueur spécifique de la SEP. On peut faire une IRM, une ponction lombaire, les "potentiels "évoqués" mais il n'y a pas quelque chose qui à l'analyse permet de dire "SEP".

    L'anamnèse et des examens comme l'IRM qui sera faite rapidement permettent de dire: probabilité de SEP à 95%, commencée probablement dans le milieu des années 90.
    • 1947 messages
    August 11, 2008 1:34 PM CEST
    Pas de remède pour guérir!

    Mes médecins me font comprendre que la maladie n'est pas mortelle mais qu'il n'y a pas de véritable remède.
    Mais aussi que si je me vois en fauteuil roulant, je serai en fauteuil roulant.
    On me conseille aussi de faire du sport.
    Je dis: "oui docteur" mais, en moi-même "compte-là dessus et boit de l'eau claire".
    Nous sommes en juin 2007.

    La suite..., c'est pour après.

    PS: le fil est ouvert. Il et donc possible d'y intervenir :roll:
    • Modérateur
    • 9485 messages
    August 11, 2008 2:50 PM CEST
    re bonjour charles

    et bien ma foi, c'est pas la joie
    je ne connais rien de la SEP comme tu l'appelles...
    Jamais facile de discuter de problemes qu on ne connait pas
    en tout cas, si le sport t'amene un plus par rapport a ta maladie tant mieux
    courage alors

    a plus
    rémi
    • 1947 messages
    August 11, 2008 4:26 PM CEST
    Re bonjour Malcy,

    La SEP (sclérose en plaques) st une maladie auto immune dont on ne connaît pas la cause.
    Tout au plus il semble y avoir des facteurs aggravants ou prédisposants. Notamment le fait de naître et de vivre avant ses 15 ans dans l'hémisphère Nord. La maladie touche deux fois plus de femmes que d'hommes et apparaît souvent entre 20 et 30 ans. Il se pourrait que certains virus dans l'enfance (rougeole, varicelle, ???) peuvent être des cofacteurs. Wikipedia et Google peuvent aider.
    En très gros, l'organisme attaque sa propre myéline qui est la gaine conductrice et de protection des nerfs et des cellules nerveuses. A certains moment l'influx électrique ne passe plus ou mal. Toutes les zones du corps (cela dépend de la localisation dans le cerveau ou des nerfs atteints) peuvent être touchées. La maladie n'a donc pas le même tableau clinique pour chacun. Pour certains, ce seront les membres supérieurs qui seront atteints, d'autres les membres inférieurs, les sphincters, le nerf optique, etc. Souvent il y a aussi une intense fatigue.

    Voilà. C'était une petite parenthèse technique.

    Charles
    • 1947 messages
    August 11, 2008 4:32 PM CEST
    Savoir ou ne pas savoir, là est la question

    Je reprends le fil.
    Juin 97 donc.
    Curieusement, le fait de mettre un nom sur ce que j'ai m'aide à surmonter ce qui m'arrive.

    Jusque là, il me tombait dessus quelque chose une ou deux fois par an. Je disais à mes amis "je me déglingue" (c'est peut-être un belgicisme), je tourne à rien, de décrépis. En début 2007, de me demander ce qui m'arrivait m'avait tellement atteint que j'avais perdu cheveux, cils et sourcils. On me disait: "je vois que tu fais une chimiothérapie!".

    En juin 2007 donc, je vais (littéralement) reprendre du poil de la bête!
    Je vais régulièrement revoir mes médecins et je postpose de semaine en semaine la réponse à leur conseil de faire du sport.

    De mois en mois jusque janvier 2008...
    • 1947 messages
    August 11, 2008 4:40 PM CEST
    La chute qui relève

    En janvier de cette année, vers 9h00 du matin, sortant du métro, je rate une marche dans un escalier (pas de réponse pendant quelques secondes, comme s'il n'y avait plus de jambe!).

    Des gens disent: "tu as vu le mec, complètement saoul à 9h00 du matin.

    Là, j'ai été blessé dans ma fierté.
    J'ai revu mes médecins qui m'ont redit avec insistance de faire du sport. Il y a en Belgique des recherches qui sont faites sur le sport comme accompagnement des personnes atteintes de SEP (voir http://www.besep.be ; il y a aussi une ou des vidéos). Non pour guérir mais pour maintenir la forme le plus longtemps possible.

    Et c'est donc ici que fin janvier je vais frapper à la porte d'une salle, celle dont j'ai parlé dans ma présentation.

    Maintenant, je ferme ce chapitre (mais ceux qui veulent en parler, il n'y a pas de problème).

    Et je vais ramasser mes souvenir pour reprendre les divers étapes de ma "progression".

    Enfin, dans la salle, la majorité des gens ne savent pas ce que j'ai et je suis un senior "normal" qui souhaite une mise en condition physique.

    Et donc je souhaite sur ce forum, avec mes limites, comme d'autres, vivre à mon rythme ce parcours de "senior" et donc pas susciter la pitié, etc.

    Le reste du fil, je vais donc, mais probablement plus aujourd'hui. Noter les points forts (et faibles !) de ma lente progression.

    Charles
    • 834 messages
    August 11, 2008 5:15 PM CEST
    Bon courage et les vertus thérapeutiques du sport sont nombreuses, déjà rien qu'au niveau du moral :wink:
    • 1947 messages
    August 17, 2008 8:22 PM CEST
    Les premiers pas
    Fin janvier, je vais donc visiter une salle de fitness recommandée par un voisin.
    Le patron de la salle est kiné et il est le seul à s'occuper de celle-ci.
    Je lui explique mon état de santé, fait état aussi de mon boulot, assez particulier (je ne ferai pas de pub dans la salle!), mon ancien boulot, le passage de l'un à l'autre).

    La salle, à l'arrière de sa maison, est de petite taille, c'est plutôt de type familial.
    Il y a le matos de cardio, les machines et les haltères, etc.
    Je découvre sans rien connaître.
    Je reviens le surlendemain et prends un abonnement de trois mois.
    Le coût est raisonnable.
    Le tutoiement est naturel dans la salle.

    La première chose que l'on me fait faire: aller sur un tapis. Il s'agit de voir où j'en suis côté coeur.
    Une heure.
    Cela semble OK.
    Je pèse 76 Kgs.

    J'ai l'enthousiasme des débutants et je dis que je peux venir tous les jours.
    Il me dit: "tu fais ce que tu veux, mais il faut idéalement te reposer au moins un jour entre deux séances. Maintenant il y en a qui veulent rentabiliser leur abonnement... Je en vais pas le leur interdire, mais ce n'est pas un conseil que je te donne".Je choisis donc les lundi, mercredi et vendredi.
    Il me dit que je devrais faire au moins deux semaines de "décrassage".

    Les trois séances suivantes dureront 1h30 puis ce sera deux heures.
    Cardio, cardio, cardio: tapis, vélo, elliptique, stepper, wave,...
    Après une semaine: 76 kgs!!!
    Au bout de la semaine, il m'arrive une chose curieuse. C'est comme si j'étais drogué: je deviens addict[/i:d1a297926b] au sport (ou plutôt au cardio).
    • 1947 messages
    August 17, 2008 8:23 PM CEST
    Les calories!

    A ce moment, je remarque une chose sur les appareils de cardio: le compteur de calories.
    Je me dis: "ben m***e, il me faut faire une heure de tapis pour perdre 300 calories, soit un petit bâton de chocolat![/i:bfb82ccf37]"
    J'en parle au kiné qui me dit: Eh, oui, il faudra penser aussi à ton alimentation.
    Il propose de calculer ma masse graisseuse: 30%, 23 kgs de graisse!
    Le 4 février, 75 kgs, je m'achète une montre cardio, plus fiable que les poignées (et au passage je ne me bloque plus mains et bras).
    Quatre séances de cardio de 2h30!
    Peut-être un peu trop, cela fait de 1500 à 1700 calories par séances.
    Et là, mon corps réagit mal ou bien, en tout cas, je crois, de manière salutaire.Le 11 février, je viens de brûler 1700 calories et le soir, une très forte grippe.
    Dans ces cas-là, c'est la diète avec du bouillon de légume durant trois jours.
    Repos et donc pas de salle pendant 7 jours.Je commence à 75 et termine la semaine à 72: mieux que le cardio!
    Je termine le mois de février à 72 kgs.
    J'ai brûlé 13.000 calories mais sans perdre de poids (sauf ceux perdus par la grippe)!
    • 1947 messages
    August 17, 2008 8:25 PM CEST
    L'alimentation

    Je découvre alors, avec le kiné, que tous les nutriments ne sont pas équivalents et que les lipides, cela apporte pas mal de calories.
    Il faut manger moins gras, moins de chips, de chocolats, de gâteaux, de viandes grasses, de pâtés, saucissons, frites avec triple mayonnaise,etc.
    Finalement ce ne sera pas très difficile.
    Devenu "addict" au sport, je me rends compte que je n'ai plus le besoin compulsif de grignoter, de bouffer des crasses le soir devant la TV, comme si le sport avait supprimé le stress.
    Il ne s'agira pas seulement de ne plus grignoter mais de manger moins que je ne dépense.
    Le 20 mars, j'ai le coup de foudre pour le tapis de course. Cela me fait du bien et je m'en achète un de bonne qualité, un bon moteur, 18 km/h et 15% de montée.
    Faisant du cardio à domicile, je commencerai, en salle, à faire de la musculation (de débutant,... amis il faut commencer!).

    Je commence à 72 kgs et je termine mars à 68 kgs, avec une alimentation hypocalorique et après avoir brûlé 18.000 calories en salle et sur mon tapis.

    Le 31 mars, à la salle, je fais 5 km en 40 minutes.
    Quelques jours auparavant, le kiné m'avait également fait travailler sur le tapis avec des accélérations / décélérations qu'il contrôlait à l'aide de mon cardio.

    Le coeur tiens avec un maxi de de 191 (ma FC maxi est théoriquement de 165, 220 - 55).
    Tout semble OK mais il sera bon de faire un test d'effort en médecine sportive.
    • 6093 messages
    August 17, 2008 8:44 PM CEST
    intéressant ton post
    • 1947 messages
    August 17, 2008 8:54 PM CEST
    gegedu17 a écrit :
    intéressant ton post

    merci. ...
    Je mets morceau par morceau pour ne pas avoir une tartine indigeste.
    Et puis il faut le temps de rassembler mes souvenirs et les notes que j'ai prises.

    :sm2:
    • 1947 messages
    August 17, 2008 9:33 PM CEST
    L'alimentation (suite)

    Finalement, la gestion de l'alimentation, c'est simple et un peu compliqué. cela demande une certaine rigueur mais aussi de se lâcher de temps en temps et une bonne hygiène de vie.

    Je connaissais l'adage que je n'appliquais pas.
    Le repas du matin est un repas d'empereur.
    Celui de midi est un repas de prince,
    Quant à celui du soir, donne-le à ton pire ennemi![/i:49c670f194].

    Je suis à trois repas quotidiens à partir d'avril.
    Environ 1700 calories par jour.
    Le soir, à 18h00, c'est un très gros bol de potage. Beaucoup de légumes (vitamines, oligo-éléments,...).
    Je me remets au fromage blanc fait maison, avec du lait battu
    (j'ai laissé la recette ici: http://www.letempledelaforme.com/postt36472.html ).
    Sommes toutes, sans le savoir, je prends des protéines avec ce qui sert à faire de la Whey.

    Je diminue fortement les apports lipidiques. Je suis attentif aux vitamines, oligo-élements.
    Je prends 50 gr de germes de blé (pas du blé germé) chaque jour, mais aussi des fruits secs: abricots, dattes non sucrées, des amandes,...
    Je pèse, je pèse.

    Important: concilier le plaisir de manger et associer calories et quantité.
    Le repas de midi, il y aura d'énormes salades: remplir l'estomac avec peu de calories.
    Ne pas oublier les protéines animales et végétales (ayant été végétarien de 1994 à 2003, je connais bien le sujet).
    En réalité, je ne suis pas en manque de protéines.
    Je commence à avoir le compas dans l'oeil: j'ai calculé les calories pendant une semaine et je pige comment manger sans plus devoir calculer.

    Peser oui, mais pas calculer.
    Je commence à avoir les réflexes.
    Et surtout, surtout, me semble-t-il, accepter d'avoir des extras, des coup de canif: de temps en temps une pizza quatre fromages, des rognons de veau à la crème, ou un paquet de frites, avec un peu de mayonnaise et pas triple!

    Enfin, ne pas se fier à la balance. Enfin oui mais non! Le poids cela varie d'un jour à l'autre, même si je me pèse toujours au même moment, le matin, au lever.
    Cela bouge entre le soir et le matin. Normal.
    Mais il faut regarder l'évolution sur un mois mais pas au jour le jour. Avoir un moment une remontée de 2 kgs ou une baisse de 1 n'est pas vraiment significative (enfin, c'est mon expérience perso, pour mon corps à moi).