Forums » Forum cardio

FC qui augmente : je ne comprends pas...

  • October 1, 2009 5:30 PM CEST
    Voici le tracé cardiaque d'un exercice effectué au vélo elliptique, à puissance constante de 200 W (sauf pour le sprint intermédiaire d'environ 2 minutes), suivi d'un retour à 200 W.



    (Les petites variations de la FC sont en partie causées par l'hydratation, qui casse le rythme respiratoire, et les légères variations dans la cadence de pédalage, qu'il est difficile à garder parfaitement constante).

    Ce qui me surprend, c'est que la FC ne cesse de monter au fil du temps (l'exercice a duré 1h). Je pensais qu'à puissance constante (qui plus est, assez faible), la FC allait se stabiliser, mais ce n'est pas le cas.

    De plus, la 2ème partie montre la même élévation de la FC, mais à un niveau encore plus haut, comme si le sprint avait eu un effet sur la suite. Est-ce le cas ? Est-ce l'effet d'un effort lactique qui oblige le coeur à un effort supplémentaire par la suite pour éliminer les déchets ?

    Quelle pourrait être l'explication à ce phénomène (FC qui ne cesse de monter) ? Je précise m'être correctement hydraté pendant l'exercice (0.7 l d'eau sucrée en 1h).

    Merci d'avance à ceux ou celles qui pourront m'éclairer...

    Marc
    • 3005 messages
    October 1, 2009 6:23 PM CEST
    marckossa a écrit :
    Ce qui me surprend, c'est que la FC ne cesse de monter au fil du temps (l'exercice a duré 1h). Je pensais qu'à puissance constante (qui plus est, assez faible), la FC allait se stabiliser, mais ce n'est pas le cas.


    Entre l'arrivée à 137 bmp et le départ à 125bmp ça fait un écart de 12; c'est rien du tout, donc pour moi tout est normal.

    Alors pourquoi ça monte très légèrement, j'imagine 2 possibilités:

    - La fatigue, même légère soit-elle

    - L'échauffement n'a pas été suffisamment long et intense.



    marckossa a écrit :
    De plus, la 2ème partie montre la même élévation de la FC, mais à un niveau encore plus haut, comme si le sprint avait eu un effet sur la suite. Est-ce le cas ?


    Oui, ça a un impact. C'est pour cela qu'on l'on ne sprinte pas lors d'un marathon ou lors de course d'endurance car ça fatigue le corps. On augmente juste la cadence pour fatigué ses l'adversaires.
  • October 1, 2009 6:55 PM CEST
    yako a écrit :
    - La fatigue, même légère soit-elle
    - L'échauffement n'a pas été suffisamment long et intense.

    Merci pour la réponse, je pense que les 2 raisons font du sens. La fatigue est présente (j'avais fait une séance assez importante 2j avant). Quand à l'échauffement, c'est le début de la courbe, donc environ 8 minutes sans vraiment forcer, je suppose que c'est un peu court ?
    Marc
    • 1453 messages
    October 1, 2009 8:02 PM CEST
    Bonjour,

    le phénomène constaté n'a rien d'alarmant ni d'incompréhensible et s'appelle "dérive cardiaque" .

    Sur des efforts quelque peu prolongée ( durées à partir de 1 à 2 h selon les personnes) et pour la fréquence cardiaque , il est normale qu'elle ne soit pas rigoureusement stable, et qu'avec la fatigue accumulée , ou d'autres facteurs éventuellement, cette FC augement :
    Comme dit sur le site www.sportnat.com .
    a écrit :
    il est difficile de trouver une règle simple car avec la fatigue pour une même puissance on a une augmentation de la fréquence, ce que l'on appelle "la dérive cardiaque"


    Il est normal de constater une dérive de 5 à 10 pulsations sur 1 h chez un marathonien confirmé, et de 10 à 15 chez un sportif amateur qui s'est récemment remis au cardio (et c'est même déja bien)

    Il est normal qu'en faisant des pointes de vitesses en cours d'exercice , puis en revenant la la même vitesse et la même puissance , la FC soit plus élevé (c'est pour ça qu'on ne sprinte jamais sur marathon !)

    Pour plus de dtails sur la fréquence cardiaque en particulier :
    http://www.sportnat.com/hbb/frequencecardiaque.html

    De manière générale , vous trouverez de plus amples infos sur la course de fond et les efforts d'endurances en général sur sportnat.com
    ( lien déja donné dans la liste de liens intéressants en 2 eme page de mon précédent et récent topic posté dans la rubrique cardio et intitulé "100km de Millau (cr zelt ... ) bonne lecture ) :wink: )

    Si l'effort est tres-tres long, et/ou si des causes extérieurs s'en mèlent, et/ou si on a mal géré le début et qu'on est parti trop vite , on peut tres bien même constater une augementation de sa FC même si la vitesse et la puissance diminue ( ça peut être plus ou moins sensible sur marathon ...et devenir flagrant sur encore plus long :!: )

    zeltron
  • October 5, 2009 4:12 PM CEST
    Voici une autre courbe, obtenue sur une autre marque de vélo elliptique, dans une autre salle.

    Par rapport à la courbe précédente, la FC à 200W est nettement plus élevée, puisqu'elle est à 140 de moyenne, alors qu'elle était à 125 sur l'autre vélo. J'aimerais bien trouver une explication... - problème de calibrage du capteur de puissance des vélos elliptiques ? - différence de mouvement ? - différence due à la vitesse de pédalage ? Marc
    • 1453 messages
    October 5, 2009 4:29 PM CEST
    Les différences de FC peuvent s'expliquer par :

    -un calibrage du "capteur" quelque peu hectométrique (un vélo elliptique n'est pas une dynamo balance de TP d électrotechnique ...)
    -une vitesse de pédalage différente, notamment si elle est plus élevée (le type d'effort change et la Fc aussi )
    -une cause mentale , le jour de l'exercice , due au stress par exemple (parce vous vous êtes fait arrêter par la gendarmerie et avez eu un PV, ou parce vous vous êtes fait engueler par votre patron !)

    zeltron
  • October 8, 2009 5:53 PM CEST
    J'ai pu constater cette dérive cardiaque lors d'une séance de tapis roulant à vitesse constante (10 Km/h):

    Est elle du même ordre de grandeur (+15 bpm en 50 minutes).