Forums » Blessures, pathologies, traumatismes

Douleurs tendineuses du coude et de l'avant-bras

    • 359 messages
    2 décembre 2009 14:46:55 CET
    Bonjour,

    Etant concerné (et en phase de guérison effective), je vais reprendre tous les éléments que j'ai pu réunir. Je ne suis pas médecin, mais je me suis pas mal documenté sur le sur le sujet, c'est donc en toute humilité que je partage ce que j'ai découvert, appris, et qui fonctionne pour moi, sans garantie de réussite ni indication formelle qu'il faille faire comme ci ou comme ça.

    D'une manière générale, il est clair qu'en matière de tendinopathies, on a tendance à traiter le symptôme, mais pas la cause, d'où de nombreuses rechutes, allant souvent de pire en pire.

    Introduction :

    Le tendon relie le muscle à l'os, et est une zone à progression et régénération lentes : l'afflux sanguin est assez faible dans ces extrémités. Les muscles croissent beaucoup plus vite que les tendons ne se renforcent ou guérissent. Conséquence : les charges lourdes, et surtout la répétitivité des mouvements les fragilisent, voire les abîment.

    D'une manière générale, tous sports confondus, les tendinopathies (dont la tendinite) représentent plus de 50 % des blessures dans le milieu sportif.

    Chez les pratiquants de musculation, 3 types de douleurs tendineuses sont assez répandues : à l'épaule, au coude / avant-bras, au poignet.

    Souvent, les médecins qualifient de " tendinite " toute douleur de " type tendineuse ", alors qu'il faudrait mieux parler de tendinopathie.

    Les tendinopathies les plus courantes :

    - La tendinite :
    Inflammation douloureuse du tendon et de sa région, sans lésion (mais risque de fragilisation).

    - La tendinose :
    Pathologie chronique dégénérative sans inflammation, même si un état inflammatoire peut exister dans les premiers stades. Consiste en l'accumulation de micro-blessures qui n'ont pas le temps de guérir et continuent de croître.

    - La bursite :
    Inflammation des petits sacs séreux des articulations, qui " graissent " les articulations. Je ne m'étendrai pas sur ce cas précis, mes recherches s'étant concentrées sur les deux premiers.

    Un tendon fragilisé peut aller jusqu'à la rupture (nécessite une opération chirurgicale pour le rattacher à l'os). Celà reste rare, et dans cette rareté, les ruptures du tendon de l'épaule sont apparemment les plus répandues.

    Symptômes :

    La tendinite a pour symptôme une douleur souvent inflammatoire vive et souvent diffuse autour de la zone tendineuse.
    La tendinose est une douleur plus localisée, souvent sans inflammation (on a juste mal à l'endroit). Souvent, une fois que vous êtes échauffé, la douleur disparaît pour revenir bien après l'entraînement, ou le lendemain.

    Un test classique : le coude tendu, tentez de soulever une chaise par le dossier, si une douleur vive et importante surgit au niveau du coude, vous n'avez plus qu'à lire la suite.

    Les douleurs tendineuses du coude sont plus faciles à diagnostiquer, les tendons étant immédiatement à fleur de peau, ce qui n'est pas le cas des douleurs tendineuses de l'épaule où la palpation n'est pas aussi aisée. Les tendinopathies du coude se répartissent en deux :

    - L'épicondylite (ou épicondylalgie externe)
    - L'épichotréite (ou épicondylalgie interne)

    Depuis le site passeportsante.net :

    " Symptômes :

    * Une douleur irradiant depuis la partie extérieure (épicondylalgie externe) ou intérieure (épicondylalgie interne) du coude vers l'avant-bras et le poignet. La douleur s'accentue lorsqu'on agrippe un objet ou qu'on donne une poignée de main. La douleur irradie parfois lorsque le bras est immobile.
    * Une sensibilité au toucher dans la région extérieure (épicondylalgie externe) ou intérieure (épicondylalgie interne) du coude.
    * Rarement, il y a une légère enflure du coude. "[/i:813a8a0a2a]

    Un schéma pour vous aider à mieux visualiser :



    Traitement :

    - Tendinite / Tendinose :

    - Repos.
    - Diminuer les protéines le temps de la blessure, les dépôts de cristaux d'urée étant accrus dans les articulations par la prise de protéines, et accroissant le phénomène inflammatoire.
    - Souvent par le médecin : Anti-inflammatoires et kinésithérapie (massages transverses / ultrasons / électrochocs pour stimuler la régénération des tissus).
    - Rééducation à base d'exercices excentriques progressifs (en gros, des exercices où l'on travaille dans la " descente " du mouvement).
    - Non vérifié scientifiquement : la prise de glucosamine (1500g / jour) + chondroitine (1000g / jour) aiderait à la récupération.
    - Les infiltrations de corticoïdes sont très contestées, supposées de fragiliser les tendons.
    - La chirurgie en cas de rupture.
    - Le Dr Ryan (cf lien de réhabilitation) préconise l'entraînement pyramidal.

    La tendinite se remet rapidement, en 2 semaines parfois, jusqu'à 6.

    Il est envisagé par certains experts qu'une tendinite non traitée ou mal soignée dégénère en tendinose chronique, la tendinite étant un " stade " intermédiaire entre le tendon sain et la tendinose, mais rien n'est prouvé.

    Une fois la tendinose installée (tendinite chronique dégénérative), il faut 6 à 10 semaines de repos et d'exercices progressifs c'est pris au début pour laisser le tendon se régénérer, quant à ceux qui forcent et continuent jusqu'à l'incapacité, où la douleur prend le dessus, de 4 à 6 mois si c'est pris tardivement, jusqu'à 18 mois pour certains golfeurs (lu des témoignages où le gars a repris au bout de 9 mois).

    Un seul moyen de " voir " l'état du tendon : échographie ou IRM.

    - Tendinite :

    (source : passeportsante.net)
    " Il est important de consulter un médecin en cas de douleur au coude. Les tendons peuvent subir des dommages irréversibles s'ils continuent d'être sollicités, et cela, malgré la prise de médicaments.
    Phase aiguë

    La durée de la phase aiguë de la blessure varie. Elle est d'environ 7 à 10 jours. Au cours des 48 à 72 premières heures, il est important de soulager sans tarder la douleur et l'inflammation qui pourraient être présentes. La blessure reste fragile et les tissus sont plus facilement irritables qu'à l'habitude.

    Voici quelques conseils :
    * Mettre le coude au repos en évitant les gestes qui ont conduit à la lésion. Cependant, il faut éviter l'arrêt complet des mouvements. En effet, si le repos est une composante essentielle du traitement, une inactivité prolongée peut raidir les articulations (ankylose). Ainsi, il ne faut jamais immobiliser le bras à l'aide d'une écharpe ou d'une attelle.
    * Appliquer de la glace sur le coude de trois à quatre fois par jour, pendant 10 à 12 minutes. Il est inutile d'appliquer des compresses froides ou des sacs magiques (ils ne sont pas assez froids et se réchauffent en quelques minutes). Continuer l'application de glace aussi longtemps que les symptômes persistent. "[/i:813a8a0a2a]

    - Tendinose :
    Il est souvent évoqué l'inverse, à savoir d'appliquer une bouillote bien chaude pour stimuler l'afflux sanguin de la zone, et accélérer la régénération des tissus. Lisez les exercices du Dr Ryan.

    " L'épicondylalgie externe ou interne est une blessure de surutilisation où l'on retrouve très peu d'inflammation. C'est pourquoi les anti-inflammatoires sont peu efficaces. Le traitement de base repose plutôt sur le renforcement excentrique.

    Voici l'exercice qui vous sera le plus utile : tandis que votre avant-bras (côté blessé) repose sur une table, prenez un poids léger dans votre main. Le poids peut être une boîte de conserve. Vous faites l'exercice paume vers le haut si vous avez une épicondylalgie interne et paume vers le bas en cas d'épicondylalgie externe. Aidez-vous de l'autre main pour monter le poids en pliant le poignet (l'avant-bras demeure à plat sur la table). En redescendant, retenez la charge à une seule main (côté blessé). Il est essentiel de ne pas forcer quand la main monte, seulement en descendant, sinon on risque d'accroître la douleur. Faites trois séries de 15 répétitions chaque jour durant plusieurs semaines. Vous viendrez ainsi à bout du problème et réduirez votre risque de récidive puisque vos muscles seront plus forts.

    Dre Susan Labrecque, M.D. "
    [/i:813a8a0a2a]

    Prévention :

    - Bien s'échauffer.
    - Boire beaucoup.
    - Renforcer les zones des tendons au fur et à mesure de la progression.

    Pour plus d'informations :

    Notions générales :
    http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2002/sem02/mag0823/dossier/sa_5817_tendinites.htm

    Un excellent lien, plein de bonnes infos :
    http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=troubles_musculosquelettiques_coude_pm

    En VF :
    http://www.cmontmorency.qc.ca/sdp/trp/reedtend.html
    http://pagesperso-orange.fr/corine.bensimon/deleclusehardy03.htm
    http://www.irbms.com/rubriques/DOCUMENTS/these-applications-pratiques-des-etirements.pdf
    http://membres.lycos.fr/jgrenard/alcali.htm
    http://membres.lycos.fr/jgrenard/muscu.htm#PROBLEMES%20POSES%20PAR%20LE%20REGIME%20HYPERPROTIDIQUE
    http://www.culturephysique.fr/methodes-et-questions-diverses-f15/soin-de-tendinites-t1676.htm

    En VO :
    http://www.tendinosis.org/index.html
    http://www.clinicalsportsmedicine.com/articles/overuse_tendon.htm
    http://www.bodybuilding.com/fun/drryan13.htm

    Tendinite (réhabilitation, A LIRE !) :
    http://www.eatmoveimprove.com/2009/08/on-tendonitis/

    Tendinose (réhabilitation, A LIRE !) :
    http://www.bodybuilding.com/fun/drryan13.htm

    Vidéos étirements :
    - Avant-bras :
    http://www.howcast.com/videos/66-How-To-Stretch-Your-Forearm
    - Triceps :
    http://www.howcast.com/videos/84-How-To-Stretch-Your-Triceps
    - Poignets :
    http://www.howcast.com/videos/326-How-To-Stretch-Your-Wrists
    - Biceps :
    http://www.howcast.com/videos/693-How-To-Properly-Stretch-Your-Chest-and-Biceps

    Achat de Glucosamine/Chondroitine :
    http://www.naturalforme.fr/pr/gluco_chondro__boutique_nature.aspx
    http://www.naturalforme.fr/pr/articulasil_gel__dexsil.aspx
    • 131 messages
    2 décembre 2009 23:19:32 CET
    Super interessant, merci beaucoup.
    J'en souffre moi même (coude gauche), ce qui me gène pas mal en fait, car psychologiquement ça empèche de se donner à fond, même si la douleur est supportable.

    Au vu de ce que dit, de mont coté, je mettrai ça sur un défaut d'echauffement, surtout quand je suis à la maison (en salle, je suis plus serieux)
    • 359 messages
    3 décembre 2009 12:40:51 CET
    En ce qui me concerne, c'est la totale qui est en cause :
    - Je ne buvais pas assez
    - Je m'échauffais avec une série de 10 :s
    - Je prenais très lourd immédiatement
    - Je ne m'étire jamais

    Je vais traduire les exercices de réhabilitation qui sont en VO, ça sera utile :)